samedi 14 novembre 2015

Lendemain de 13 novembre

Porter un drapeau n'est pas ma tasse de thé, mais à moment donné, nous avons besoin de nous sentir ensemble, en une communauté de destin et de valeurs. Le drapeau peut aussi servir à ça.

Les propos de Jean-Pierre Filiu sur France Inter ce matin me font réfléchir, surtout quand il conclut à "Une stratégie de déstabilisation de notre pays qui vise à y provoquer la guerre civile". Ceux de Raphaël Glucksmann sont revigorants, mettant l'accent sur l'obligation que nous avons de recréer du lien entre nous tous.

En face, il y a d'abord des fascistes, des gens déshumanisé, pris dans un phénomène sectaire. Mais il y a aussi cet individualisme qui nous ronge de l'intérieur, alimente le désespoir. Plus de 10 000 personnes se suicident chaque année en France, 200 000 sont hospitalisées pour une tentative. Il y a un problème de sens dans notre société qui dépasse largement les questionnements normaux de notre jeunesse. A chaque attentat suicide, je repense au film "Bowling for Colombine", nous faisant voir le désoeuvrement de 2 jeunes drogués aux jeux vidéos qui vont s'organiser une fin en beauté. Je repense à ce gamin de 8 ans livré à lui même pendant des heures devant le jeu Grand Theft Auto. Quand je lui ai demandé pourquoi il dégommait tout le monde, il m'a dit que le but était de trouver le maire de la ville et que dans le doute, il descendait tous les passants... Ses parents sont des français "de souche" et n'habitent pas une banlieue difficile.

Ce samedi, avec mes enfants, nous avons fêté l'anniversaire du fils de ma compagne. Nous avons fait un gâteau ce matin avec ma fille. Cette après-midi, un foot au jardin des plantes, puis quelques achats en ville. Besoin de retrouver une vie normale après la nuit d'hier. Bien sûr, je leur ait parlé de ce qui s'est passé, mais sans images ni radio, en tentant de relativiser. Nous avons des arguments... Le réchauffement climatique est autrement plus dangereux pour l'humanité que le terrorisme... Et nous avons énormément plus de chances d'être vaincus par un cancer ou un chauffard que par un imbécile espérant trouver au ciel la vierge qu'il n'a pas été capable de séduire ici-bas.

1 commentaire:

phase3 a dit…

Hello Philippe,

Pour tout te dire je n'ai pas mis de drapeau mais fermé ma gueule sur ces réseaux qui n'ont plus de " sociaux " que le nom.
Quand ce bordel est arrivé, j'étais au concert 3D de Kraftwerk à la maison de la culture de Grenoble

PierreLouisGOIRAND/posts/cQuJnDPpyDZ

Un grand moment malgré la majorité (des étudiants) qui serrés comme des sardines ne trouvaient rien de mieux à faire que de taper des mains hors du rythme ou filmer le concert avec leur smartphone.

Kraftwerk est depuis que j'ai 13 ans (1975) une partie de ma vie.

En retard, pour cause de dépose tardive des voodoookids chez "tonton" Vincent et "tata" Laurence, avec Madame, nous avons dû jouer des coudes pour avoir les meilleures places (pour le 3D) : Facile grâce à ma vie de rockeur ... et la mollesse du public, aussi.

A la fin du concert, comme nous avions soif (il faisait très chaud chez les sardines), nous avons voulu offrir une bière à notre poto "Emilio", le "likeur" à casquette sur G+ et, surtout, le gars le plus cool que je connaisse, même si depuis quelques temps, comme un connard, je le chambre beaucoup (trop)). Nous l'avions croisé en rentrant dans la salle, un peu plus de 2 heures avant.
Je lui ai donc envoyé un SMS :
"Tu es où mon poussin ??? " (13 novembre 2015 22:34)

Emilio :
" Rentré... Regarde les infos : Paris brule !!!! (13 novembre 2015 22:35)